Dernières rencontres

Pour votre relance, pensez export avec Mercuroo

Nous sommes très heureux de vous annoncer que l’entreprise Mercuroo dirigée par notre membre Bruno Carlier vient d’obtenir l’agrément d’Opérateur Agréé dans le cadre du volet export du Plan de Relance du gouvernement français au travers du Chèque Relance Export.

Ainsi pour le bénéfice de nos TPE et PME du territoire qui souhaitent exporter ou qui le font déjà, ces « chèques » seront utilisables sur toutes les prestations individuelles (préparation et/ou prospection) de la Team France Export et des prestataires privés agréés, dont Mercuroo, en France et à l’étranger, représentant jusqu’à 2 000€ par prestation d’accompagnement individuel : audit et diagnostic export, structuration de la stratégie export, priorisation des marchés, prospection individuelle, communication, étude de marché, etc.

En savoir plus : www.teamfrance-export.fr

Bruno Carlier : bruno.carlier@mercuroo.fr

Tél +33 6 03 16 08 99

Vos projets RH pris en charge par la DIRECCTE

Pour vous accompagner dans la reprise post-Covid, la DIRECCTE finance pour les mois à venir 50% de vos projets RH réalisés par des consultants de votre choix.

Recrutementorganisation du travail (télétravail, RPS, transition numérique…), GPEC, professionnalisation de la fonction RH et amélioration du dialogue social, seront pris en charge.

Le Club des entrepreneurs Jouy-Versailles-Grand-Parc met à votre disposition ses experts du Pôle RH, pour réussir votre plan de reprise.

Définissons ensemble vos priorités RH !

Penser et travailler local,

c’est ce que nous vous proposons !

Le pôle RH, la performance près de chez vous : réactivité, agilité et efficacité au meilleur coût.


Au fil du pôle DD-RSE : abeilles, sylvothérapie

Dans cette période de crise sanitaire, les membres du pôle Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises vous proposent des réflexions et des articles en relation avec leur activité.

En quoi les abeilles sont-elles essentielles pour la planète et pour l’Homme ? 

 « Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre » Citation apocryphe d’Albert Einstein

 Les abeilles sont essentielles pour notre biodiversité. Elles sont les sentinelles de notre environnement, et jouent un rôle fondamental dans notre écosystème. 

Groseilles, fraises, cerises, pommes, carottes, oignons, courges et autres cucurbitacées. Nombres de fruits et légumes sont issus avant tout de la rencontre entre fleurs et insectes pollinisateurs. Lorsqu’ils sont à la recherche de nourriture, ceux-ci sont attirés par la forme, la couleur et l’odeur des fleurs. Ils viennent alors prélever le nectar ou le pollen, et transportent involontairement le pollen d’une fleur jusqu’à une autre en se déplaçant. Lorsqu’un grain de pollen est déposé sur le pistil d’une fleur de la même espèce, cela permet la fécondation d’un ovule puis la formation d’un fruit contenant des graines. Ainsi, les insectes pollinisateurs assurent la pollinisation et la reproduction de nombreuses espèces végétales. Ce maillon essentiel de la chaine végétale et alimentaire a pour avantage d’une part de remplir nos assiettes, mais d’autre part, de permettre à notre flore de s’épanouir et à de nombreuses autres espèces de se nourrir. 

Notre environnement, notre faune et notre flore sont donc totalement dépendants des insectes pollinisateurs. 80 % des espèces de plantes à fleurs sont pollinisées par des animaux, et majoritairement par des insectes pollinisateurs. On retrouve parmi eux notamment des hyménoptères (abeilles, bourdons, guêpes, fourmis, autres), les lépidoptères (papillons), des coléoptères, des diptères (mouches, moustiques, moucherons), mais les abeilles représentent pour plus de 80% de cette pollinisation. 

Imaginez, une ruche peut contenir jusqu’à 50 000 individus dont 10 à 15 milliers de butineuses par jour. Celles-ci effectuent en moyenne une vingtaine de sorties par jour, avec entre 20 à 300 fleurs visitées à chaque sortie. Ainsi, des dizaines de millions de fleurs peuvent être visitées et pollinisées par une seule ruche sur une seule et même journée. 

Cette pollinisation est à la base de l’écosystème, et permet d’une part le maintien et l’enrichissement naturel de notre biosphère, d’autre part d’augmenter les rendements et la pérennité des cultures agricoles. C’est 75% de nos cultures agricoles, et plus généralement 30% de notre alimentation mondiale qui est dépendante de cette pollinisation. Or aujourd’hui environ 3% des espèces de pollinisateurs disparaissent chaque année. Dans des zones protégées en Allemagne c’est 76% de la biomasse des pollinisateurs qui a disparu. Des études montrent qu’il manque plus de 10 millions de ruches en Europe pour assurer la pollinisation nécessaire à notre environnement. 

De surcroit, le taux de mortalité des abeilles est en forte hausse ces dernières années, avec 30% des colonies qui meurent chaque année contre un taux de mortalité naturel et normal de 10%. Nombres de facteurs sont responsables de ce désastre écologique (météorologie, varroa, pesticides, prédateurs, etc.), mais il est de notre responsabilité à tous de prendre conscience de ce fléau et d’agir pour la sauvegarde des abeilles et le maintien de notre biodiversité.

De la prise de conscience collective à l’action individuelle

Participer directement à votre environnement local et être bénéfique aux pollinisateurs, c’est commencer par leur offrir un environnement naturel doté de toutes les ressources dont ils ont besoin, et contribuer à leur sauvegarde et leur réinsertion … tant d’initiatives à l’échelle de chacun et bénéfiques à tous : 

Les nourrir : les pollinisateurs se déplacent généralement sur de courtes distances, et ils auront alors besoin de fleurs et de points d’eau dans leur environnement proche. Eh oui, tout comme nous, ils ont également besoin d’eau. A titre d’exemple, une ruche d’abeilles domestiques consomme dix litres d’eau par an. Pour boire, les pollinisateurs s’abreuvent dans les mares, les rivières, sur les pierres humides ou encore avec l’eau sur les plantes (rosée, pluie, etc.). Planter des fleurs dans votre jardin, des arbres fruitiers, y disposer un petit bassin, ou tout simplement être respectueux de la flore environnante, seront autant de petites actions qui viendront assurer de la nourriture et de l’eau à ces petits bienfaiteurs. 

Les loger : les pollinisateurs font leurs nids de différentes manières selon les espèces, et certains auront besoin d’un abri pour passer l’hiver au chaud. La nature, et parfois nos jardins, leur offrent bien des opportunités de se loger : bois morts, troncs, écorces, branches, tiges, souches, mottes de terre, murets de pierres, et j’en passe. Nous pouvons tous contribuer un peu plus à leur bien-être. On pourra par exemple laisser faire la nature sur certaines parties du jardin et ne pas le tondre ou nettoyer à outrance (branches, bois mort, feuillage, etc.), ou encore fabriquer ou acheter des abris à insectes pour permettre à de nombreuses espèces d’y trouver refuge. Ces abris ont l’avantage de pouvoir être installés dans un jardin ou encore sur un balcon, et conviennent donc tant aux villes qu’aux campagnes. 

Les soutenir : parrainer des abeilles ou accueillir des ruches, c’est permettre à la filiale apicole de perdurer et aux abeilles de se développer dans nos villes et campagnes. C’est permettre aussi la préservation et la réinsertion des abeilles domestiques dans des environnements parfois trop marqués par l’Homme et délaissés par la nature. C’est une action simple et accessible à tous, qui permet à chacun de s’engager dans la sauvegarde des abeilles et de notre biodiversité. 

Corentin Labelle Cofondateur @Apimelis

Parrainer des abeilles : www.apimelis.fr

Accueillir des ruches : contact@apimelis.fr

 

ARTICLE PRECEDENT

Sandrine Adrien nous invite à découvrir la sylvothérapie.

La voix des arbres

Avons-nous oublié nos racines, nos origines ? « Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens » dit un proverbe africain. L’heure est peut-être venue de se rappeler que nous, descendants d’Homo sapiens, avons vécu de nombreuses années la vie de chasseurs-cueilleurs, en développant tous nos sens : la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher, pour assurer notre subsistance ; que nous habitions alors la Terre en « vrais humains » dans le respect d’une nature, protectrice et nourricière. Des évolutions majeures récentes, d’ordre scientifique, technologique et industriel, puisqu’elles datent, en partie, de la fin du 19ème siècle, nous ont obligé à nous adapter à une vie moderne, certes confortable, mais en rupture avec ces aptitudes, intuitions, capacités que nous avions développées des années durant et restées inscrites dans notre ADN. Ces transformations ont engendré pour l’espèce humaine un profond déséquilibre : stress, anxiété, agitation… car une déconnection avec nos besoins naturels s’est alors opérée. Probablement, l’Homme ne s’est pas toujours rendu compte de la manière dont il se coupait de ce lien profond qu’il avait noué avec la nature, finissant même, parfois, par considérer qu’il régnait en maître, qu’il se situait au-dessus d’elle et qu’il pouvait la dompter, la dominer à souhait.

La crise sanitaire sans précédent que nous traversons aujourd’hui, vient mettre en lumière, plus que jamais, la fragilité de ces croyances et les failles de notre système écologique. Cet Homme moderne qui se pensait invulnérable, se voit rattraper par une réalité : celle que la nature est, et restera au cœur de son existence, voir de sa subsistance. Notre devenir sur Terre dépend sans doute de la façon dont nous saurons, ou pas, nous mettre à l’écoute de cette nature capable de nous guider vers plus de sagesse, d’humilité, d’intuition, de réflexion. Nous inventerons alors ensemble, je l’espère, le monde de demain ; un monde dans lequel, nos peurs individuelles et collectives laisseront place à des solidarités nouvelles au service des plus vulnérables, un monde nouveau où la création de circuits courts deviendra enfin réalité ; un monde nouveau, dans lequel, la surconsommation cessera d’être la règle qui nous gouverne.

Ces dernières années, j’ai fait le choix de m’inscrire dans ce futur plus harmonieux et respectueux de la nature, en développant la pratique des bains de forêts, pratique ancestrale au Japon qui existe sous le nom de shinrin-yoku et communément appelé sylvothérapie en occident.  En communion avec le monde animal et végétal, j’ai pris le temps de me poser, de respirer et d’écouter les arbres me parler. Très vite, j’ai ressenti tous les bienfaits de cette pratique, sur ma santé, mon équilibre psycho-émotionnel et ma créativité. Désormais, ma volonté est de transmettre, susciter des prises de conscience, des envies et pourquoi pas des vocations chez les plus jeunes. Alors, que ce soit par le biais d’un parcours initiatique en forêt, d’un atelier ou dans le cadre d’une formation, j’aurais plaisir à vous guider sur les pas de la sylvothérapie, afin que nous découvrions, ensemble, la voix des arbres.

Sandrine Adrien

Coach voix & communication

Photo d’un hêtre pleureur et d’un cèdre bleu, deux arbres remarquables
du jardin historique de « Midori No Sato » aux Loges-en-Josas (Yvelines)

Les entrepreneurs du pôle Startup & Développement vous aident à rebondir

Les entrepreneurs du territoire de Versailles Grand Parc sont plus que jamais touchés par la crise économique actuelle, conséquence malheureuse de la pandémie mondiale.

Dans cette situation d’urgence économique, les entrepreneurs du Pôle Startup & Développement du Club des Entrepreneurs Jouy-Versailles Grand Parc vous apportent, vous dirigeants de TPE / PME, l’accompagnement opérationnel au rebond dont vous avez besoin.

Ce dispositif d’accompagnement est conçu pour les entrepreneurs et mis en œuvre par les entrepreneurs du territoire de Versailles Grand Parc.

Pour tout ce qui relève du développement de l’entreprise (stratégie, commercial, finances, innovation, juridique, communication), le pôle Startup & Développement est en effet un véritable guichet opérationnel de compétences composé d’entrepreneurs, membres du Club.

Également, nous vous apportons une aide opérationnelle concrète concernant les opportunités de relocalisation sur notre territoire d’activités industrielles sous-traitées par votre entreprise et aujourd’hui fragilisées par la crise.

Experts dans différents domaines, nous vous proposons d’établir avec vous un diagnostic rapide de vos besoins urgents. Ce diagnostic rapide vous permettra d’identifier les actions prioritaires et l’accompagnement opérationnel au rebond dont vous pourriez bénéficier. 

Vous êtes intéressés ? 

N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec l’un de nos entrepreneurs qui établira avec vous un diagnostic (à distance pendant la période de confinement). 

Le Club des Entrepreneurs de Jouy-Versailles Grand Parc rassemble les experts du conseil, des entrepreneurs et startupers, pour qui le développement économique est au cœur de leurs préoccupations : le pôle Startup & Développement est une vraie solution opérationnelle et locale face à cette situation d’urgence économique touchant notre territoire.

Préparons ensemble votre reprise économique !

startup-developpement@club-entrepreneurs-jouy.fr
Tel : 06 74 07 69 61
Voir la présentation du pôle Startup & Développement du Club

Les experts du Pôle RH se mobilisent pour vous

Dans cette période de crise sanitaire, les experts du Pôle RH du Club des Entrepreneurs Jouy-Versailles Grand Parc se mobilisent pour vous apporter accompagnement, conseil et assistance.

Toujours proches de vous, nous sommes un soutien local efficace pour vous guider vers la sortie du confinement et anticiper une  reprise optimale.

Pour cela, nous vous offrons un moment d’écoute et d’échange sur vos préoccupations RH, à votre convenance par téléphone ou en visioconférence. 

Nous pouvons intervenir pour des séances de coaching, des ateliers en visioconférence, des missions d’assistance au pied levé.

Voici quelques thématiques sur lesquelles les experts du Pôle RH du Club vous apportent leur savoir-faire :

  • prendre soin de la santé psychologique de vos salariés, 
  • améliorer le bien-être de vos télétravailleurs,
  • assurer la cohésion entre les équipes en télétravail et celles en chômage partiel,
  • trouver les ressources nécessaires pour tenir le cap,
  • élaborer un plan d’actions RH adapté à vos nouvelles orientations stratégiques, 
  • formaliser les process instaurés dans l’urgence de la mise en confinement,
  • traiter les dossiers RH importants mis de côté pendant le confinement par manque de temps et de personnel,
  • redonner confiance et énergie aux équipes,
  • capitaliser sur l’expérience vécue pour adopter de nouveaux modes de travail et des organisations plus agiles,
  • fédérer les salariés autour d’un nouveau projet d’entreprise.

Mettons à profit cette période pour préparer les orientations stratégiques de votre reprise et tirons de cette expérience une stratégie plus eco responsable en mobilisant les forces près de chez vous.

rh@club-entrepreneurs-jouy.fr
Tel : 06 72 74 84 37

Voir la présentation du pôle RH et la liste des membres


Crise Coronavirus : mesures de soutien (fin juin)

  1. Voir toutes les actualités sur le site du ministère de l’Economie
  2. Commander des masques sur la plateforme masques-pme.laposte.fr lancée à l’initiative du ministère de l’Economie
  3. Bénéficier d’une subvention de l’Assurance maladie pour l’achat d’équipements de protection jusqu’à 50% de l’investissement réalisé (TPE et indépendants) : lien Ameli.fr
  4. Le ministère de Travail a publié le protocole du déconfinement des entreprises, des fiches conseils métiers, notamment le guide Syntec
  5. Quels dispositifs pour les indépendants ? : En savoir plus ici
  6. Voir l’actualité Vie économique de Versailles Grand Parc
  7. Voir également le site de Jean-Noël Barrot, député des Yvelines, VP de la commission des Finances, qui est très complet.
  8. Faire sa demande d’aide : site impots.gouv

Mesures de soutien aux entreprises

 Dans le contexte de l’épidémie de coronavirus, des mesures immédiates de soutien aux entreprises sont mises en place.

Merci de participer à l’enquête lancée par Jean-Noël Barrot député des Yvelines, VP de la commission des Finances : Voir le formulaire

  1. Une cellule de continuité économique a été activée par le ministère de l’économie et des finances pour mieux gérer l’impact sur l’économie à travers une prise quotidienne de décisions. Veuillez trouver toutes les informations concernant les mesures de soutien immédiates aux entreprises : Voir ce lien | Voir les mesures de soutien | Voir Mesures exceptionnelles de la DG des Finances publiques | VOIR LE DETAIL DES MESURES D’ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES (Revue Fiduciaire du 18/03/20)
  2. Une cellule d’urgence a été installée au sein de la CCI Versailles-Yvelines et de la CCI Essonne : “CCI Urgence Entreprise” ici 
  3. Pour les questions concernant vos cotisations, l’URSSAF vous précise sur ce lien | Secu-independants.fr
  4. Bpifrance a également mis en place une série de mesures Voir ici
  5. Pour le versement d’une aide forfaitaire de 1 500 € versée par la DGFIP, si votre chiffre d’affaires de mars 2020 a diminué de plus de 70% par rapport à celui de mars 2019 (formulaire de demande à partir du 31 mars) : Voir portail auto-entrepreneur ou encore Federation auto-entrepreneur
  6. Chômage partiel : toutes les entreprises impactées par le Coronavirus peuvent recourir à l’activité partielle.  Conditions et mise en place 
  7. Arrêt de travail, maintien à domicile : Voir déclare.ameli.fr
  8. Attestations de déplacement : A télécharger ici

Voir aussi le message aux entrepreneurs de la communauté d’agglomération de Versailles Grand Parc

V43 Creative Center à Vélizy

V43, le premier Creative Center sur le territoire de Versailles Grand Parc ouvre à Vélizy-Villacoublay. Ce lieu est idéal pour créer, accélérer votre croissance au sein d’un territoire fortement ancré dans l’innovation.

Coworking : indépendants, entrepreneurs, porteurs de projet, vous pouvez disposer d’un bureau privatif pour un jour, une semaine, un mois… et rencontrer la communauté Creative.

En savoir plus ici sur ce lien

Contactr